Publié le 17.05.18

Workwell : une application pour nous rendre plus heureux au travail

À seulement 24 ans, Marie Schneegans a créé une application qui agrège tous les services liés à la vie en entreprise et a déjà su convaincre de nombreuses entreprises dont Nexity. Rencontre avec cette entrepreneuse hyperactive qui rêve de changer notre rapport au travail.

Il n’est pas rare que les meilleures idées des entrepreneurs soient le fruit de leurs propres expériences personnelles. Ce fut le cas pour Marie Schneegans qui, à l’issue de ses études, s’est retrouvée en stage dans une banque chez UBS à Zurich. Loin de l’image rêvée qu’elle pouvait se faire d’un premier job, cette expérience a été pour elle une grande désillusion, voire même parfois une souffrance, mais aussi un déclic. “À mon arrivée dans l’entreprise, j’ai tout de suite été gênée par le fait que personne ne se parlait, que les silos et le poids de la hiérarchie étaient très présents”, nous explique Marie Schneegans. Rapidement, elle se retrouve à frapper aux portes des autres départements pour rencontrer d’autres collaborateurs. “Je me suis aperçue qu’aucun outil n’existait pour favoriser les échanges dans l’entreprise”, souligne-t-elle.

C’est partant de ce constat que Marie Schneegans a eu l’idée de créer Never Eat Alone, une application qui connecte les salariés d’une même entreprise sur la base de centres d’intérêt communs, puis qui les invite à passer un déjeuner ensemble. Un principe de matching qui s’apparente à celui de certaines applications de rencontre, comme Tinder par exemple. Rapidement, de grands groupes issus du CAC40 sont séduits et adoptent la solution. Sauf que ces entreprises en veulent plus et sollicitent l’entrepreneure pour qu’elle intègre d’autres services liés à la vie des collaborateurs au travail dans son application. Vient alors à Marie l’idée de lancer deux ans plus tard une nouvelle application : Workwell.

Faire de l’entreprise un lieu où on se sent bien

Lorsqu’on pousse la porte des locaux de Workwell, tout semble bien loin des codes de l’entreprise traditionnelle. Marie nous accueille dans ce que les collaborateurs appellent “la Maison” (plutôt que bureaux) : 450m2 dans lesquels on se sent effectivement comme chez soi. À l’entrée, nous sommes invités à enlever nos chaussures et à enfiler une paire de chaussons. Nous traversons ensuite la cuisine – dont les grandes baies vitrées donnent la vue sur un grand jardin – puis nous sommes invités à prendre le café dans une grande salle très cosy.

Marie nous présente Workwell, une application qui agrège l’ensemble des services mis à disposition des collaborateurs par une entreprise, permettant ainsi de rendre la vie au bureau plus agréable et de communiquer plus facilement avec ses collègues. L’application repose donc sur l’écosystème de partenaires existant de l’entreprise mais peut s’enrichir au fil du temps, afin de permettre l’intégration de nouvelles fonctionnalités en fonction des besoins des collaborateurs.

Nous avons pensé Workwell sur un modèle totalement ouvert, permettant aux développeurs tiers d’intégrer leurs services à l’application très facilement ”

Marie Schneegans

Sur une seule et même interface, Workwell propose ainsi de nombreuses fonctionnalités : news de l’entreprise, petites annonces entre collègues, services de conciergerie, réservation des salles de réunion ou encore accès au menu du restaurant de l’entreprise. Cela, grâce à des partenaires variés tels que John Paul, Babilou, Workday, SharingCloud ou encore Karos.

“Le bon service, au bon moment”

Le point fort de Workwell : proposer également des services qui favorisent un meilleur équilibre vie privée – vie professionnelle. Le collaborateur va ainsi pouvoir facilement réserver une place de dernière minute en crèche ou encore programmer des petits travaux qui seront effectués à son retour chez lui. Les fonctionnalités de Never Eat Alone, la première application lancée par Marie Schneegans, sont bien entendu intégrées à Workwell, avec la possibilité de faire des rencontres avec des collaborateurs grâce au système de matching par centres d’intérêts.

Workwell s’appuie sur le principe de Knowledge Graph développé par Google : un système qui facilite la recherche aux utilisateurs en leur proposant des réponses personnalisées au bon endroit et au bon moment. “Il est important de bien comprendre les besoins des collaborateurs avant d’intégrer telle ou telle fonctionnalité”, commente Marie Schneegans. Si les collaborateurs n’ont pas de salle de gym à disposition dans le bâtiment par exemple, Workwell va leur proposer les salles de sport les plus proches de leur lieu de travail. Autre point clé : l’application offre une personnalisation en temps réel et une navigation intuitive. Depuis le fil d’actualité de la page d’accueil de l’application, l’utilisateur reçoit directement des suggestions de services pertinents.

Avec une équipe qui compte déjà plus de vingt collaborateurs basés à Paris et à New York, Workwell entend poursuivre son développement en gardant la même cadence : “de nouveaux services sont régulièrement intégrés à l’application, à l’instar de la fonctionnalité de “ticketing” par exemple, qui offre par exemple la possibilité aux collaborateurs de signaler des incidents matériels aux services généraux en quelques clics”, nous explique Marie. La startup aurait également des pistes avancées de développement en Asie…

Depuis début 2018, Nexity expérimente l’application Workwell au sein de son siège parisien avec déjà plus de 400 utilisateurs actifs.