Publié le 13.07.17

La Fabrique by Nexity : de nouvelles méthodes de travail pour accélérer la diffusion de la culture de l’innovation dans le Groupe

Avec la création de la Fabrique by Nexity, le Groupe démontre à nouveau que l’innovation concerne l’ensemble de ses collaborateurs. Initiée, par les équipes RH Groupe, cette démarche, inspirée des méthodes de travail des startups, casse les codes du management classique en plaçant l’expérimentation au cœur de la stratégie de l’entreprise. Nous avons rencontré Guillaume Ravix, Directeur du Développement des Ressources Humaines de Nexity, et Antoine le Fèvre, Consultant en stratégie chez Epigo, cabinet de conseil en entrepreneuriat et transformation, pour en savoir plus sur ce programme qu’ils ont co-conçu ensemble.

Pourquoi avoir créé La Fabrique by Nexity ?

Guillaume Ravix : La Fabrique by Nexity répond à une volonté d’accélérer notre transformation vers une plateforme de services à l’immobilier en propageant en interne une culture de l’innovation et des nouvelles méthodes de collaboration. Le levier que nous avons utilisé est celui de l’expérimentation, d’abord mis à profit dans des ateliers qui ont permis de délivrer une dizaine de projets.

Comment ce programme fonctionne-t-il ? Sur quelles méthodes s’appuie-t-il ?

Antoine Le Fèvre : La Fabrique s’appuie sur un certain nombre de méthodes ou de pratiques testées et approuvées :

  • le lean startup, pour démarrer un projet en se centrant sur le client ;
  • le design thinking, pour concevoir de nouveaux produits ou services centrés sur des besoins réels ;
  • les techniques de créativité, pour s’appuyer sur la force créative d’un groupe ;
  • le rôle du facilitateur, pour animer des groupes et permettre le travail collaboratif.

G.R : Cette démarche a été testée en mobilisant une cinquantaine de top managers de Nexity. Nous avons ensemble, travaillé sur 10 projets transverses en utilisant ces différentes méthodes. Ainsi, ce sont directement des talents internes qui font bouger les lignes et apportent la preuve concrète des bénéfices rapides de ces méthodes.

Pour concevoir ce programme, avez-vous rencontré des startups ? En quoi leurs méthodes de travail sont-elles inspirantes pour un grand groupe comme Nexity ?

G.R : Ce programme a été initié et est piloté par la Direction du développement RH groupe car nous sommes intimement convaincus que les équipes RH doivent être au cœur de la transformation. Pour ce faire, nous avons effectivement été à la rencontre de ceux qui font bouger les choses aujourd’hui. Startups, collectifs hybrides, intrapreneurs, entrepreneurs… nous avons été nous connecter à ces personnes pour mieux comprendre leur façon de faire, leurs manières de travailler, le prisme avec lequel ils abordent le monde.

Est-ce concrètement possible pour un grand groupe de travailler avec agilité et transversalité à la manière d’une startup ?

G.R : La mode du « tout startup » ne nous intéresse pas. Ce qui nous intéresse est effectivement d’aller y piocher ce qui fait sens pour nous. Effectivement, l’agilité, la capacité à avancer rapidement, à prendre des décisions rapidement, à mobiliser des acteurs en mode commando (sans passer par des instances sans fin) sont autant d’atouts que nous avons expérimentés dans la démarche.

De quelle façon la Fabrique by Nexity permet-elle de privilégier une approche davantage centrée sur le client ?

A.L : Je crois qu’au-delà des discours et des méthodes, il s’agit, pour la Fabrique by Nexity, d’agir sur la culture du groupe pour qu’elle intègre davantage la logique de test client, utilisée par les startups. Cela passe par un travail spécifique (écoute des managers, expérimentations, retours d’expérience), qui permet d’installer de nouvelles croyances partagées (importance de l’écoute client) et des réflexes (démarrer les projets par des interviews client par ex.) parmi les collaborateurs Nexity. Cela fonctionne car ils peuvent ressentir immédiatement les bénéfices de ces nouvelles manières de faire.

G.R : Cette méthode, en nous obligeant à toujours nous focaliser sur le client et à systématiquement revenir à lui, permet de développer de nouvelles pratiques co-constructives, de les partager, et d’ancrer ainsi de nouveaux réflexes. On touche là à des éléments de culture forts.

L’innovation est-elle selon vous un sujet qui doit concerner l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise ?

G.R : Chez Nexity nous pensons qu’au delà de concerner chaque collaborateur, nous devons tous être acteurs de l’innovation et imaginer ensemble de nouvelles offres, de nouveaux produits et de nouveaux services pour nos clients. L’innovation concerne tout le monde dans le sens où c’est un axe stratégique. C’est pour cela que l’organisation n’a, par exemple, pas choisi à ce jour de mettre en place une direction centrale de l’innovation. Chacun doit, dans son domaine, dans son métier et son quotidien chercher à dégager de la valeur ajoutée pour ses clients, qu’ils soient internes ou externes.

Grâce à ce programme, à quoi ressemblera le quotidien d’un manager Nexity d’ici un an ?

A.L : Le manager Nexity aura eu l’occasion de participer à un projet mené en « mode startup » et il aura donc des outils à disposition pour intégrer le client au plus tôt dans ses projets. Il pourra de plus faire appel à un facilitateur pour animer ses réunions stratégiques avec d’autres équipes et ainsi, définir collectivement, rapidement et de manière créative, la meilleure solution au problème de son client.

G.R : Dans ce même projet il travaillera via des méthodes de collaborations différentes et de plus en plus répandues dans l’entreprise. Il n’aura pas besoin qu’on lui explique ce qu’est un MVP car, comme il aura fait former ses collaborateurs porteurs de projet, il sera déjà familier du vocable lean startup et des étapes d’un projet.

Quelles sont les perspectives du programme ?

G.R : Nous avons apporté la preuve de l’utilité de ces méthodes et de ces nouvelles manières de collaborer. D’une part de façon quantitative, par les résultats délivrés sur les projets dans le temps imparti, d’autre part d’une manière qualitative, par l’énergie générée auprès du top management et la conviction partagée par les managers.

A.L : De nouvelles initiatives vont voir le jour prochainement, avec un objectif qui reste le même : continuer à faire évoluer la culture de l’entreprise, les manières de faire, au service de la stratégie du groupe.