Publié le 09.01.18

[PropTech] Quelles sont les startups à suivre en 2018 dans l’immobilier ?

“Prop” pour “Property”, “Tech” pour “Technology”. La PropTech désigne l’utilisation des nouvelles technologies dans l’immobilier. Crowdfunding, maquettes numériques, immeubles intelligents… la transformation numérique du secteur gagne en maturité avec derrière elle, un écosystème foisonnant de startups prêtes à faire bouger les lignes.

Si 84% des Français se renseignent en ligne pour la recherche de logement, plus d’une personne sur cinq considère aujourd’hui que l’achat d’un bien immobilier est source de stress. C’est ce que révèle une étude menée au sein de 9 pays dont la France par HSBC. Négocier le prix, s’occuper des formalités administratives, traiter avec les différentes parties concernées… autant de préoccupations auxquelles semblent pouvoir répondre la PropTech.

Grâce à la réalité augmentée, les futurs acquéreurs pourront par exemple expérimenter leur futur logement dans une version virtuelle en 3D ou encore explorer le quartier sans même avoir besoin d’y poser les pieds. C’est ce que propose Nexity dans ses agences connectées nouvelle génération, avec également la mise à disposition d’un configurateur virtuelle – disponible aussi en ligne – permettant de composer librement, de manière précise et ludique son intérieur, en quelques clics. Preuve du potentiel du “tout en ligne”, le promoteur Icade annonce quant à lui avoir enregistré plus d’une quinzaine de réservations totalement numériques depuis le début de l’année.

L’e-transformation du secteur de l’immobilier intervient à tous les niveaux. Du financement des projets – avec le crowdfunding par exemple – jusqu’à la transaction en passant par la construction grâce notamment à la modélisation 3D des bâtiments (BIM). Nos immeubles deviennent intelligents, ne gaspillent plus d’énergie et sont même capables d’en produire. Rappelez-vous de la startup Stimergy dont nous parlions il y a quelques mois sur le blog, capable de produire de l’eau chaude grâce aux serveurs informatiques. Grâce aux nouvelles technologies, l’offre de services immobiliers s’est multipliée au fil du temps, et il semblerait que nous ne sommes qu’aux prémices de ce changement. Nous avons sélectionné 8 startups qu’il faudra suivre (de près) en 2018 :

Realiz3D. Avant d’acheter un bien, la visite est évidemment l’étape incontournable. Or celle-ci peut s’avérer très fastidieuse quand il s’agit de se rendre sur chaque lieu convoité. Miracle : avec son logiciel de visite virtuelle en 3D, Realiz3D permet de se projeter dans son futur bien, dont les visualisations pourront être aussi utilisées comme maquettes supports pour ses projets d’aménagement intérieur. Pour fonctionner, la startup s’appuie sur deux technologies : les moteurs 3D en temps réel issus de l’industrie du jeu vidéo d’une part et une plateforme cloud leur permettant de diffuser leurs réalisations sur internet.

Ouiflash. D’après une étude Airbnb France & RedFin Corporation, la photo est l’élément le plus utile d’une annonce immobilière. Mais comment s’assurer d’avoir choisi le bon prestataire ? Comment allier qualité, rapidité et efficacité ? Ouiflash met en relation les agences immobilières avec sa communauté de 1 400 photographes d’intérieur professionnels locaux. Grâce à un système algorithmique de matching, la startup est capable d’attribuer un photographe à chaque demande d’agence en croisant données de localisation et notes du photographe. Les photographies sont ensuite traitées en interne par le labo OuiFlash et livrées au client sous 24h.

MyNotary. Bien souvent, la vente immobilière peut être perçue comme anxiogène au vu du grand nombre d’acteurs impliqués (notaire, vendeur, assureur, agent immobilier, banquier…). Pour simplifier – et accélérer – le processus, MyNotary a développé une plateforme sur laquelle les promesses de vente peuvent être remplies en ligne et où l’abondante paperasse est mise à disposition de l’ensemble des protagonistes. Ainsi, tous peuvent se connecter et échanger en toute simplicité.

Permettez-moi de construire. Le montage d’un permis de construire peut représenter un obstacle majeur à raison des nombreuses démarches administratives qu’il requiert. Et c’est sans compter les connaissances en graphisme, en droit ou encore en urbanisme qui sont souvent nécessaires et pourtant pas à la portée de tous. C’est pourquoi, Aurélien de Nunzio a décidé de lancer, en 2014, la start-up Permettez-moi de construire, qui associe technologie et expertise humaine dans le but de faciliter toutes les démarches administratives dans les projets de construction, de rénovation ou d’aménagement. Une plateforme de mise en relation entre les particuliers et un réseau national de facilitateurs (dessinateurs architectes, etc.) sélectionnés avec soin, en fonction du projet.

Luckey Homes. Au moment de mettre en ligne son appartement ou sa maison en location courte durée, les questions peuvent être nombreuses. Quand est-ce préférable de le louer ? À quel prix ? Aurais-je le temps de m’occuper de la remise des clés ou de faire le ménage au départ des voyageurs ? Fondée il y a maintenant plus de deux ans, Lucky Homes s’occupe de tout grâce à un service de conciergerie « all inclusive » qui facilite la gestion et toutes les démarches à la charge des hôtes. Mieux encore, elle permettrait d’optimiser leurs revenus en optimisant leur annonce, en optimisant leur annonce et leur flux de réservations.

HappyRenting. « Des voisins un peu bruyants mais un appartement très lumineux et bien agencé. Idéal pour un jeune couple ». Et si les locataires pouvaient noter les appartements qu’ils occupent à la manière des touristes qui notent les hôtels dans lesquels ils séjournent ? C’est l’idée d’HappyRenting, une plateforme communautaire qui propose aux particuliers de déposer leur avis sur un bien dans lequel ils ont vécu. Un moyen de favoriser le débat entre le locataire et le propriétaire à l’heure où la pression immobilière des grandes villes force parfois les individus à prendre des décisions avant d’avoir eu suffisamment d’information sur le logement convoité.

Zenpark. Aujourd’hui, plus d’1,5 millions de places de parking sont inoccupés en France, avec autant d’automobilistes fatigués de tourner en rond pendant des heures avant de pouvoir se garer. C’est sur ce constat que la start-up Zenpark s’est lancée. Le principe ? Rentabiliser les places souvent vides des parkings privés comme ceux des supermarchés, des résidences ou encore des hôtels en proposant aux automobilistes de les réserver directement sur leur mobile, tout en réduisant les frais. Un gain de temps et d’argent qui place aujourd’hui Zenpark en leader du parking partagé en France, avec plus de 8000 places de stationnement, disponibles dans près de 500 parkings, grâce à 120 000 clients.

Smart Impulse. À eux seuls, les bâtiments consomment aujourd’hui 41% de l’énergie mondiale. On comprend alors à quel point la maîtrise des consommations électriques est importante pour les gestionnaires de bâtiments. À partir d’un unique compteur et d’algorithmes, la startup Smart Impulse leur permet d’identifier les consommations de chaque équipement (éclairage, informatique, chauffage, etc.). Ainsi, les habitants des lieux obtiendront une vision claire sur leurs dépenses énergétiques et pourront plus facilement optimiser leurs consommations dans la durée.