Publié le 26.09.17

[Retour sur DataCity] 4 questions aux startups SharingCloud et Irlynx (1/3)

Imaginer des solutions pour rendre la ville plus intelligente en s’appuyant sur les datas mises à disposition par des grands comptes auprès de startups : c’est l’objectif que s’est fixé NUMA et la Ville de Paris pour la deuxième édition du challenge DataCity. Partenaire du programme, Nexity s’est associé à 4 entrepreneurs  qui souhaitent contribuer à la construction de la ville de demain. Cette semaine, nous partons à la rencontre de ces startups pour qu’elles nous racontent leur expérience durant ces deux mois de travail intense.

Retour aujourd’hui sur la participation de SharingCloud avec son Directeur Marketing François Jacono et d’Irlynx avec son Directeur Commercial et Marketing Guillaume Crozet. Nexity leur avait donné pour objectif de trouver une solution pour optimiser l’occupation et l’aménagement des espaces de travail.

Qu’est-ce qui vous a poussé à participer à cette seconde édition du programme DataCity ?

François Jacono : C’est avant tout intéressant pour nous de travailler avec une entreprise comme Nexity, afin de partager ses enjeux et de développer des solutions innovantes.

Guillaume Crozet : Ce qui nous a motivé ? L’objectif affiché de Nexity de construire une offre commerciale à court terme sur la base des solutions de mesure de l’occupation des espaces de bureaux. Nous avons aussi apprécié l’implication des collaborateurs Nexity en charge de porter cette offre, l’expérimentation des clients internes.

Quel a été votre rôle pour répondre au challenge « analyser et optimiser le partage et le taux d’occupation des espaces de travail » ?

F.J : Nous avons travaillé à délivrer des solutions tangibles pour les bâtiments intelligents et l’optimisation du mètre carré des infrastructures parisiennes. L’objectif est de répondre aux enjeux de réduction des coûts immobiliers tout en créant un environnement de travail dans lequel l’expérience utilisateur sera optimale.

G.C : Irlynx a installé ses capteurs infrarouges « People Sense » dans les locaux de Nexity pour mesurer l’occupation de 4 types d’espaces : une salle de réunion, un open space, un espace de flex office avec bureaux réservables, et un espace de flex office avec bureaux non réservables. Notre rôle était donc de fournir les données qui seront analysées et présentées sous la forme de tableaux de bords et applications métier pour les gestionnaires immobiliers, space managers et responsables des services généraux, sous la forme de services aux collaborateurs (recherche d’une salle de réunion disponible, réservation d’un poste de travail pour les travailleurs « flex » etc.).

À quelles difficultés avez-vous dû faire face ?

G.C : Le timing assez serré comparativement aux autres challenges du programme DataCity, du fait que nous ne disposions pas des données au départ du programme. Nous avons donc dû mener un premier projet pour les collecter avant de pouvoir travailler sur l’analyse et la restitution. Il était notamment important de prendre le temps d’expliquer la démarche aux collaborateurs impliqués l’expérimentation, pour avoir leurs retours malgré leurs emplois du temps chargés.

Quelles ont été les solutions identifiées ? Quelles en sont les perspectives ?

G.C : Nous avons maquetté les tableaux de bord de l’offre de Space Management, et Nexity commence à proposer les capteurs Irlynx de mesure de l’occupation dans certains de ses programmes immobiliers neufs. Nous espérons que cela débouche prochainement sur des services en production. En parallèle, nous travaillons avec les fournisseurs de solution GTB (Gestion Technique des Bâtiments) pour voir comment ces mêmes données pourraient aussi être utilisées pour le pilotage de l’éclairage, du chauffage, du renouvellement de l’air etc. dans les bâtiment Nexity équipés de l’offre.

F.J : La solution identifiée, au-delà de l’offre InstantSuite de SharingCloud, est une nouvelle fonctionnalité liée à des capteurs infra-rouge intelligents, comme ceux d’Irlynx permettant de compter le nombre de personnes en temps réel. Ceci permet par exemple d’indiquer sur un écran tactile les taux d’occupation d’une zone du bâtiment, de distinguer les zones froides et chaudes et de mieux orienter le résident d’un bâtiment vers un bureau disponible.

Découvrez aussi notre entretien avec la startup Zencity, qui nous en dit plus sur son outil d’aide à la stratégie de planification urbaine et sa collaboration avec Nexity dans le cadre du programme DataCity.