Publié le 11.06.18

Des startups créées en interne chez Nexity : le pari du Startup Studio

Pour favoriser l’émergence d’idées innovantes au sein du groupe, Nexity s’appuie depuis moins d’un an sur le Startup Studio, son accélérateur interne qui permet de développer des projets d’intrapreneuriat en moins de 4 mois. Entretien avec Géraldine Gion, Directrice adjointe innovation et nouveaux métiers chez Nexity, qui nous explique en quoi ce lieu est devenu clé dans la stratégie d’innovation du groupe.

Nous sommes au siège de Nexity, au sein de l’immeuble Solstys à Paris. Après quelques pas, nous arrivons devant le Startup Studio : 200 m2, une grande “pitchroom”, 4 salles de travail dédiés, le tout hébergé au siège social de Nexity. “À l’origine du Startup Studio, nous explique Géraldine Gion, Nexity a fait le pari de l’intrapreneuriat comme l’un des moteurs de lancement de nouvelles offres innovantes dans le cadre de sa stratégie de transformation en plateforme de services immobiliers”. Engagé depuis plusieurs années pour proposer des services utiles et innovants, le groupe a décidé de lancer son propre accélérateur interne destiné à faire émerger et prospérer les idées de ses collaborateurs.

Wi-fi plus ouvert que dans le reste du bâtiment, matériel informatique de pointe, fauteuils relax, post-its partout sur les murs : dans ce lieu nouvelle génération, tout a été conçu pour favoriser l’émergence d’idées créatives et de rencontres au sein même de Nexity. De grands iMac sont ainsi mis à disposition des collaborateurs, incluant de nombreux logiciels tels que Marvel, Sketch ou encore la suite Adobe. “Une imprimante 3D permet même aux équipes de venir prototyper leurs concepts”, souligne Géraldine Gion.

Passer de l’idée à la commercialisation en seulement 4 mois

Le Startup Studio est calibré pour accueillir chaque année deux générations de 5 projets. Pour sélectionner les collaborateurs porteurs de projets, Nexity a mis en place cette année un concours à l’échelle globale du groupe, baptisé Nex’Idea, permettant à chacun de déposer son idée en lien avec une thématique spécifique. Il s’agira par exemple d’inventer le produit capable de révolutionner l’immobilier en 2038 ou encore de penser des services capables de changer la vie des salariés.

Dans la suite du concours, plusieurs équipes seront invitées à développer leur concept, puis à le pitcher devant l’ensemble des participants et le Comex de Nexity durant une finale de 2 jours, qui permettra de retenir les meilleures idées : celles qui seront hébergées au Startup Studio pendant les quatre mois intensifs d’incubation. Pour Géraldine Gion, le succès du parcours intrapreneurial repose sur une approche très concrète et opérationnelle : “Nous nous appuyons sur les meilleures méthodes d’innovation pour qu’en quatre mois, les équipes puissent toucher leurs premiers clients et prouver la traction du marché en vue de poursuivre le développement de leur produit”, complète-t-elle.

Plusieurs indicateurs sont analysés pour savoir si le produit est viable et s’il peut poursuivre son développement. Chaque équipe doit ainsi acquérir ses premiers prospects, ses premiers clients et ses premières lignes de chiffre d’affaires. Si tous les voyants sont au vert, le projet pourra entrer en phase d’accélération où il va être accompagné par les équipes innovation de Nexity sur trois leviers financiers propres aux jeunes startups :  la croissance du chiffre d’affaire, la capitalisation et éventuellement l’obtention de subventions.

À l’issue des périodes d’accueil au studio, “tous les scénarios sont possibles”, insiste Géraldine Gion. L’équipe pourra continuer à porter le projet en incubation, restant ainsi rattachée à la filiale dont elle est issue, ou en excubation, à savoir que les collaborateurs poursuivront le développement de leur projet en externe avec la possibilité de détenir du capital de leur startup”.

Un accélérateur ouvert sur l’extérieur

Dès le lancement du Startup Studio, Nexity a pris le parti de créer des “génération mixtes”. C’est à dire que 40% environ des projets qui y sont développés sont des projets issus de l’externe. Le groupe a notamment conclu un accord avec Matrice 42,  le programme entrepreneurial de l’École 42 fondée par Xavier Niel. L’idée ? Créer des équipes étudiantes qui pourront venir travailler le développement d’un concept lié à l’immobilier au sein de l’accélérateur interne de Nexity. Or, ce programme s’appuie lui même sur des mariages d’équipes entre étudiants de l’école (développeurs informatiques, data scientists… ) et d’autres étudiants de grandes écoles.

Grâce à ce partenariat, l’accélérateur de Nexity a ainsi pu héberger cette année deux équipes issues du programme Matrice 42 dont une incluant également des étudiants de Science Po. Parmi les projets incubés dans ce format mixte : Cantem, qui utilise la datascience et l’intelligence artificielle pour optimiser le traitement des prospects en call center.

Le Startup Studio compte également une équipe qui travaille sur la question du maintien à domicile en développant une plateforme de diagnostic sur ce moment clé de la vie des seniors ou encore une équipe qui développe une offre de leasing adapté à l’immobilier, permettant aux indécis d’être locataire de leur logement pendant 3 ans avant de choisir d’en devenir propriétaire.

“Cet accélérateur est un véritable propulseur d’opportunités pour les collaborateurs du groupe. Qui de mieux que les milliers de salariés de Nexity pour développer des offres innovantes dans l’immobilier ?”, lance Géraldine Gion.