Publié le 23.03.17

Stimergy : produire de l’eau chaude grâce aux serveurs informatiques

Le poste de la consommation d’énergie représente aujourd’hui un coût considérable, pouvant atteindre jusqu’à 50% de l’ensemble des charges de copropriété. D’autre part, Internet et les ordinateurs sont à ce jour responsables d’autant d’émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère que la flotte aérienne mondiale. Pour répondre à ces enjeux, Nexity s’est associé à Stimergy autour d’un projet innovant : la première copropriété équipée du système de chaudière numérique développée par la start-up.

Cette solution, déployée sur une résidence étudiants Nexity Studéa à Grenoble, récupère la chaleur générée par les serveurs informatiques pour produire l’eau chaude sanitaire des bâtiments collectifs et limiter ainsi significativement la consommation d’énergie. Retour sur l’histoire de ce partenariat avec Christophe Perron, CEO et fondateur de Stimergy.

Comment est née la chaudière numérique Stimergy ? À partir de quels constats cette innovation a-t-elle lancée ?

L’innovation de notre chaudière numérique est partie sur le constat d’une aberration énergétique consistant à venir consommer de l’énergie à travers une climatisation pour absorber la chaleur dissipée par les serveurs informatiques, alors que nous avons besoin de chaleur tous les jours pour chauffer, par exemple, l’eau de nos douches. Sur ce constat, l’idée de récupérer la chaleur des serveurs informatiques pour la valoriser à des fins de préchauffage de l’eau chaude sanitaire est née.

Concrètement, comment fonctionne votre solution ?

Concrètement, nous installons notre chaudière numérique dans la chaufferie de bâtiments résidentiels collectifs ou tertiaires. Cette chaudière numérique est constituée de serveurs informatiques immergés dans un fluide. Ce fluide récupère la totalité de la chaleur dissipée par les serveurs et la transfert, à travers un jeu d’échangeurs, jusqu’au système de production d’eau chaude du bâtiment. C’est ainsi entre 30 et 60% des besoins en eau chaude sanitaire qui sont couverts par de la chaleur décarbonnée grâce à notre dispositif.

Interconnectées par de la fibre optique, nos chaudières numériques, qui sont autant de mini-datacentres intégrés au coeur des bâtiments des villes intelligentes, forment un datacentre écoresponsable.

Quels sont les bénéfices de la chaudière numérique pour la ville ?

Nos mini-datacentres écoresponsables répondent à la fois :

– aux besoins de calcul et d’hébergement de la donnée de notre civilisation digitale

– aux besoins de performance énergétique de nos villes

Les villes disposent ainsi d’un datacentre écoresponsable leur assurant des services numériques de proximité et un hébergement des données sécurisé, tout cela pour une partie de l’investissement et des coûts de fonctionnement nécessaires à un datacentre standard. C’est donc une ville plus sereine qui dispose de services numériques de qualité à coûts optimisés, pour elle-même, ses habitants et ses entreprises, et d’une technologie qui s’intègre simplement avec les besoins primaires de ses habitants.

Comment avez-vous rencontré les équipes de Nexity ? En quoi a consisté votre partenariat ?

Nous avons rencontré l’équipe Nexity dans le cadre de concours, notamment le concours Happy City dont nous avons été finalistes. Suite à cette rencontre, nous avons échangé avec les équipes de direction de Nexity et identifié un site pour mettre en place un démonstrateur de notre solution. Nexity nous a aidé à mettre en place, aussi bien sur le plan juridique que technique et organisationnel, une installation de chaudière numérique au sein d’une résidence étudiants de 110 logements à Grenoble. De cette installation, nous avons tiré de nombreux enseignements (techniques, conduite de projets…) qui nous permettent aujourd’hui d’industrialiser notre produit et nos installations. Dans le cadre de notre partenariat, Nexity nous a également aidé à affiner notre modèle d’affaire. Maintenant que les briques de la confiance sont scellées, notre partenariat s’oriente vers encore plus de sens et de valeur…

Qu’est-ce que cette collaboration vous a-t-elle apporté ?

Cette collaboration nous a beaucoup apporté, principalement à travers les échanges sur les connaissances marché de cette grande entreprise. C’est aussi notre crédibilité et légitimité que le sceau d’un grand groupe comme Nexity a su renforcer auprès de l’écosystème du bâtiment et du financement.

Rencontrez-vous des difficultés à convaincre les acteurs du bâtiment et de l’informatique d’adopter votre solution ?

À la phase de start-up, il est toujours difficile de trouver les premiers utilisateurs (les early-adopters). Maintenant que nous avons fait la preuve de l’efficacité de notre système notamment à travers le démonstrateur pour Nexity, fait une analyse détaillée du marché et obtenu les principales certifications du CSTB et du Ministère de l’énergie et de l’environnement, nous accédons à la majorité précoce qui correspond globalement à 34% du marché accessible. Nous aurons une bonne dizaine d’installations supplémentaires d’ici la fin de l’année 2017 et connaissons un fort engouement marché.

Côté informatique, notre tactique de développement nous permet aujourd’hui d’accéder à de gros consommateurs de ressources informatiques, aussi bien dans le domaine de l’industrie de l’animation 3D qu’auprès de PME ayant des besoins de sauvegarde sécurisée de leurs données. Nous arrivons donc à un stade de maturité nous permettant le développement d’une entreprise performante basée sur le modèle de l’économie circulaire.

Quels sont les perspectives de Stimergy aujourd’hui ?

Fier du travail accompli par l’équipe Stimergy, nos perspectives sont aujourd’hui florissantes avec de nombreuses installations en cours, des clients satisfaits et un pipeline commercial bien étoffé. Fort de nos résultats et de notre ambition à réconcilier la transition énergétique et numérique, nous visons une deuxième levée de fonds pour notamment financer notre déploiement en Europe.